Sponsored

Best of the West (French) Review

Never Miss Everything Board Game posts again! Get them in your inbox:

Best of the West – Petite Critique


Designers: Eric Smith, Pat Wetherbee
Artist: Javier Charro
Publisher: Wily Beast Games
Status: Published 

No. of Players: 2-6
Ages: 14+
Playing Time: 2-3 hours.
 
Find more info on The Boardgame Nexus  
 
From the Publisher:

/!\ J’ai reçu tout le materiel ci-dessous gratuitement..

Best of the West est un jeu de société qui a lieu dans le Far West, comme vous pouviez le supposer.  Le but des joueurs est d’être le Meilleur [cowboy] de l’Ouest.  Voilà c’est tout, ce qu’il y a à savoir à la prochaine fois. :p 

J’ai essayé de classé Best of the West en quelque mots, mais ce n’est pas simple de le metre dans une boite (pun intended), il se situe quelque part entre un RPG sans maître du jeu (mais également sans le passage de niveau) et le jeu de plateau familiale (mais en plus ouvert et plus agressif un peu comme un 4X.

Bien que difficile à classifier, l’auteur à réussi un bon équilibre entre ces différents éléments de genre.

Review:

 

Le jeu à proprement parler:

Sans plus attendre, pour une fois, parlons d’abord des principes du jeu pour :

Dans Best of West, 2 à 6 joueurs vont incarner des personnages du Far West.  Le jeu se tient à tour de rôle et chacun essayera de devenir riche et célèbre dans ces contrées hostiles.  La moitié des joueurs formeront l’équipe des bandits et collaboreront de manière à amasser un maximum de richesse et notoriété au détriment des pionniers.  L’autre moitié des joueurs incarnera un pionnier, ceux-ci ne forment pas une équipe et bien que les ennemis des bandits entretiennent des relations neutres les uns envers les autres. Chaque personnage possède ses propres traits de personnalités et pouvoirs, là où l’équipe à laquelle ils appartiennent définisse le gameplay général.

Et sans même en savoir plus sur le jeu vous comprendrez aisément que Best of the West vœu donner ses belles lettres à l’Asymétrie.

A tour de rôle, les pionniers vous essayer d’amasser de l’argent et de la notoriété en parcourant le pays à la recherché d’Or dans les rivières et les mines ainsi que de fourrures et d’animaux domesticables qu’ils pourront vendre à la Ferme.  Les pioniers peuvent également construire leur défense en achetant des armes et des objets utiles sur les routes, ils peuvent même faire un détour pour aller chercher des cartes surpuissantes dans la ville fantôme, au détriment de temps de collecte bien sûr.

Les bandits, quant à eux, ne peuvent collecter de ressources qu’au détriment des pionniers, ils leurs est nécessaire de les intercepter entre leur point de collecte et leur point de vente.  .Quand un bandit à un pionnier à sa merci, il est possible au pionnier de négocier pour sa vie pour éviter le duel en donnant une partie de ses ressources au bandit.

La présence de Perso Non-Jouable (NPC) permet également de donner aux bandits la possibilité d’essayer de braquer la banque et d’autres bâtiment de la carte, bien que cela soit dangereux, cela peut leur rapporter gros.

 

Lorsque chacun à effectuer 25 tours, dont certains potentiellement en prison, la partie prend fin et le joueur avec le plus de notoriété est reconnu comme étant le Meilleur de l’Ouest (the Best of the West).

 

Parlons Asymétrie:

 

Pourquoi ? Tout d’abord parce que j’aime digresser autant que j’aime l’asymétrie dans les jeux de société.  La plupart des jeux e sociétés qui incorporent une composante asymétrique le fond via une capacité propre au joueur, que ce soit le renforcement d’une action ou une capacité unique, c’est de loin la méthode la plus commune.

Best of the West n’échappe pas au lot, chaque personnage à ses propres pouvoirs et capacité permettant de l’aider dans certaines situations.  Bien que je n’ai pas testé toutes les combinaisons d’équipes possibles, en lisant les pouvoirs des personnages ils m’ont paru équilibré.  Et c’est l’un des aspects les plus difficile de l’asymétrie dans les jeux, tant de société que vidéo, une manière facile de contourner le problème est de déclarer que certain des personnages sont « faciles » et d’autres sont « difficiles ».

Néanmoins, de nos jours les éditeurs ne s’arrêtent pas là dans l’asymétrie et font preuve de créativité pour augmenter l’asymétrie.  C’est ce qui a également été fait par l’auteur de Best of the West qui propose à la moitié des joueurs de jouer un jeu collaboratif en équipe alors que l’autre moitié se bat seul de manière individualiste traditionnelle. Et j’adore ça !mais … cela s’accompagne également de certains inconvénients.  Suivant les capacités et l’expérience des différents joueurs, il faut faire attention à la composition des équipes, il serait facile à une équipe trop bien fournie de profiter de la faiblesse d’un joueur moins expérimenté.  Présenté différemment un joueur plus expérimenté en équipe avec deux joueurs faibles pourrait avoir du mal à ne pas se prendre pour le chef pour avoir une chance de gagner.

 

Ce qu’il me reste à dire:

 

D’un autre côté le fait de pouvoir échapper au combat en partageant son butin pourrait également amener à une forme de favoritisme entre joueurs, si vous avez un jour jouer au voyageur de Catan avec vos deux frères et sœurs vous aurez compris que dans certaines parties, des joueurs joue plus pour voir quelqu’un perdre que pour eux-mêmes gagner dû à des alliances préexistantes.

Bon, pour la suite supposons néanmoins que vous jouez avec des joueurs de capacités équivalentes (venant de leur nature ou de leur expérience) et que personne ne joue secrètement contre quelqu’un d’autre.  Parce que j’ai plein de bonne chose à dire à propos de Best of the West.  L’auteur à réussi à développer un vrai sentiment de monde ouvert (openworld) en permettant au joueur de se déplacer librement sur la carte et en permettant de compléter les différentes actions d’en l’ordre qui convient au joueur sur une carte qui n’est pourtant pas si grande.  Les capacités spéciales de chaque personnage et leur diversité rend une grande diversité d’adversaires, rajouter à cela la quantité d’animaux qu’il est possible d’apprivoiser et d’objets et d’armes vous pouvez acheter  ainsi que les 3 choix de carrière que vous pouvez suivre , il y a plus de possibilité que vous ne pouvez compter.

 

Avez-vous remarqué quelque chose dans la description ci-dessus ?  Et bien je pourrais avoir dit la même chose à propos de votre MMORPG favoris, cette description serait toujours d’application et c’est bien normal, c’est également vrai concernant le jeu en lui-même et le sentiment que j’ai eu en jouant à Best of the West.  Ce sentiment d’un RPG simplifié mais entier dans le Far West, bien que les personnages ne gagnent pas d’expériences, ils achètent de nouvelles armes et de nouveaux outils.  Et le joueur décide quoi faire et dans quel ordre, ceci inclus la collecte de ressources, le combat en PvP et les interactions sociales.

Un autre mécanisme typique du Jeu Vidéo qui est implémenté dans Best of West est une sorte de « tentation de chance » contre les ennemis.  Dans le mode vidéoludique il n’est pas rare d’entre des fragger ou des hoarder demander à leur camarades de ne pas être trop « greedy ».  Qui n’est jamais mort de manière stupide à cause de cette appât du gain dans un MOBA ou en essayant de continuer son frag pour entendre « l’équipe ennemie est annihilée » avant leur respawn dans un FPS ?

 

Si aujourd’hui à la place d’un raid avec votre guilde vous voulez passer quelques heures sur un jeu de société et en tirer les même sentiments (de joie ou de désespoir, dépendant du résultat de la partie), alors Best of the West est fait pour vous.  D’un autre côté c’est peut-être ce qui vous arrêtera, des joueurs avec un peu moins d’expérience considérerons sans doute ce jeu comme trop long (compter au moins 2h30 par partie à 4 joueurs), bien qu’il ne soit jamais ennuyeux.  L’introduction d’évènements scénarisés rendent chaque tour différent du précédent.

Le Matériel:

Premièrement, il y en a beaucoup, des tuiles, des cartes et des meeples custom, de quoi faire Plaisir à tout le monde.

 

Le style artistique:

 

Un appaerçu rapide au plateau vous fera directement vous rendre compte que vous êtes effectivement dans le Far West.  Les cartes sont bien illustrées et faciles à lire.  Le plateau est détaillé et coloré, il fait le passage du désert orange à la nature verdoyante paraître une mince affaire tant cela est réalisé avec finesse.  Mais cette finesse a aussi fait penser aux auteurs qu’ils avaient raison de ne pas inclure d’indiction écrite, à tort.  Il m’a fallu un certain temps pour trouver le point de départ des bandits, le « Bunker » (il s’agit en fait de la cascade).  Un petit filigrane avec le nom en transparence aurait été apprécié, même si j’entends déjà des puristes crier au scandale.  S’il est question de faire une carte sans indication écrite alors, il est nécessaire pour moi de faire un recto avec et un verso sans.

 

Plateau joueur et autres cartons:

 

En un deux mots : vraiment plein!  Les jetons sont bien organisés et triables rapidement par catégorie grâce à la couleur de leur fond.!

 

Chaque joueur possède son propre plateau de jeu, de manière à lui permettre d’amasser ses ressources et son argent.  Il s’agit de plateau somme toute assez standard mais l’auteur a été intelligent et à inclus des rappels des règles sur d’autres plateau, spécifiquement ce qu’un joueur peu acheter, à quel prix et où.  Les joueurs de D&D se riront sans doute de cette inclusion pour quelques règles, mais je suis sûr que s’ils étaient compatible 5e ils les utiliseraient :D.

 

Meeples:

Best of the West contient une bonne quantité de meeples  dans des formes et des couleurs différentes et explicites, du train qui fait le tour de la carte au marteau du juge en passant par les 6 sortes d’animaux que contient le jeu.  La différence en couleur les rend d’autant plus facile à différencier.

 

L’organisation de la boite:

L’organisation de la boite est assez bien pensée même si un peu basique et ne donne pas dindication d’une méthode de rangement supposée optimal, vous pouvez mettre ce que vous voulez où vous le voulez.  Mais j’ai quand même un petit problème conceptuel concernant l’optimisation (déformation professionnelle oblige).  Il s’agit de la taille de la boite ou plutôt de la conception de cette taille.  Il y a beaucoup de matériel dans Best of the West et très certainement beaucoup de punchboard, il est dès lors normal d’avoir une grosse boite.  Néanmoins la taille de la boité a été pensée pour fermer parfaitement avec les punchboard intactes.

Ce qui signifie qu’avec la quantité de jetons, l’éditeur aurait pu gagner 4 centimètres et avoir toujours une boite d’aspect extérieur parfait après avoir été dépunchée.  Bien évidemment cela aurait laissé la boite légèrement ouverte à l’achat, avec le carton empilé plus haut que le bord et bien sûr je sais que la plus part d’entre vous n’y voient pas d’inconvénients.

Les cartes:

 

Les cartes sont bien imprimées et pour le meilleure ou pour le pire donnent l’impression d’être en plastic laqué au touché et à la manipulation.  Elles se mélangent bien et ne subisse pas de dégats lors du mélange.

 

Dés

 

Le jeu contient des dés-8 bleus et rouges totalement standards.

 

Du coup je l’achète ?

 

Best of the West est une grosse boite bien pleine et une partie nécessité une certaine quantité de temps pour être jouée.  Néanmoins ce problème peut-être contourné en coupant les parties en plusieurs sessions. J’ai personnellement fait 3 sessions de plus ou moins une heure par partie, sans rencontrer aucun problème.

Du coup, dépendant du contenu de votre collection actuelle et de l’intérêt que vous partez à l’acquisition ‘un bon jeu asymétrique tire du Far West, je dirais que le choix dépend principalement du groupe avec lequel vous jouez et de son équilibre.  Si vous n’êtes pas effrayé par des jeux “expert” un peu long comme Scythe ou le grand méchant Twilight Imperium (ou la plupart des 4X en fait), vous devriez le potentiel de Best of the West dans votre groupe comme “préférez vous jouer trois partie d’une heure chacune ou une partie de 3 heures.?

 
After reading QuelqunQui’s review, if this sounds like a game for you at the time of this posting Best of the West is available on AMAZON $79 (At the time of this posting it’s on sale for $67. Check it out and get yours HERE.
Find out more at BGG
Did you back it based on our review? Please comment below letting us know!
 

 

Do you find that you’re missing too many reviews as we drop them? Provide your name and email below and we’ll keep you in the know of what we reviewed that week as well as other hot news!!!!!





Marketing permission: I give my consent to to be in touch with me via email using the information I have provided in this form for the purpose of news, updates and marketing.What to expect: If you wish to withdraw your consent and stop hearing from us, simply click the unsubscribe link at the bottom of every email we send or contact us at gettinggeekywithgamerleaf@gmail.com. We value and respect your personal data and privacy. To view our privacy policy, please visit our website. By submitting this form, you agree that we may process your information in accordance with these terms.




Check out Best of the West and Wily Beast Games on:

               
 

 

 

 

 

 

QuelqunQui- Reviewer

QuelqunQui (literally Someone who in French) is an eclectic who can’t stop doing more than one thing at a time..  Quelqunqui is a harpsichordist and gamer at heart that doesn’t abide by rules he doesn’t believe in.  When not playing he’s traveling the world for the Belgian Air force.

See QuelqunQui‘s reviews HERE.

Never Miss Everything Board Game posts again! Get them in your inbox:

Leave a Reply

Your email address will not be published.