Okko Chronicles : Cycle of Earth (French) Kickstarter Preview

Never Miss Everything Board Game posts again! Get them in your inbox:

Une vue Rapide sur Okko Chronicles : Le cycle de la terre (English Review available HERE)


Designer : Frédérick Condette, Hub
Artiste : Hub
Editeur : The Red Joker
Année de publication : 2023 (Kickstarter prévu en Mars 2022)
Joueurs : 1-5
Ages : 14+
Temps de jeu : 60-90 minutes
Plus d’info sur BoardGameGeek.com  
 
Ce qu’en dit l’éditeur:

Okko Chronicles – Ramparts de l’empire met en scène le ronin légendaire et ses compagnons qui, forcé de trouver refuge dans des forts éparpillés dans les montagnes, doivent combattre les innombrables  armées assaillantes de Karasu avant qu’il ne force le Pajan.  Peandant ce jeu, chaque joueur pourra jouer l’un des héros.  Ensemble, ils devront prendre les meilleures décisions afin de s’assurer que la forteresse tienne devant les assault répété des morts-vivants.  Okko Chronicles – Rampart de l’empire peut être joué de manière coopérative, ou semi-coopérative : En semi-coopératif, l’un des joueurs prendre le rôle de Black Tiger, un ninja malhéfique, ancin compagnon corrompu par un nécromencien, qui a infiltré la forteresse et aide à l’arrivée de l’ère de Karasu ! En cooperatif, le deck de réaction de Black Tiger vous permettra de faire agir ce dangereux opposant.    Pendant chaque tour, les joueures joue à tour de rôle une ou deux cartes actions; ces cartes leurs donnent l’opportunité de réaliser les 3 actions à leurs dispositions.  Une partie fini : – quand ils ne restent plus d’action au Hros ou quand l’un des mur de la forteresse tombe compltement, permettant lançant l’empire Pajan au mort, – ou lorsque la dernière vague de Karasu est défaite par la défense de la forteresse, grâce à l’arrivée de l’armée Pajan.  Mais soyez conscient que d’autres objectifs paralèlles peuvent également influencer le cours de l’histoire.  Le jeu fait partie de la même saga que Okko Chronicles le cycle de l’eau.  Il peut-être considéré comme une suite mais les mécanismes sont différent et ils ne peuvent être joués conjointement.

/!\ L’éditeur à fourni une copie du prototype de Okko Chronicles : le Cycle de la terre.  Les opinions exprimées dans cette critique sont les miennes.

Critique:

Okko Chronicles – Un Okko-avant propos

Les Okko Chronicles sont des jeux franchises basé sur la Bande Dessinée “Okko”. Et oui j’ai dit “Les” Okko chronicles et ce n’est pas parce que je m’attarde sur le faut que chaque jeu contiennent plusieurs chroniques (bien que ce soit le cas). Pas du tout ! C’est bien parce qu’il s’agit d’une série de jeux de sociétés. Le premier jeu, Okko Chronicles : Cycle of Water a été lancé avec succès via Kickstarter en 2017. Il a été suivi d’une campagne lui ajoutant un mode coop/solo en 2019.

Les Okko Chronicles sont des dungeon crawlers asymétriques dans lesquels les joueurs incarnent les chasseurs de démons de la bande dessinée.

L’entièreté des graphismes sont réalisé par le dessinateur et auteur de la bande dessinée, Hub lui-même.

Okko Chronicles : Cycle of Water (Le cycle de l’eau)

RPG-like possédant des héros bien différenciés, Okko Chronicles : Cycle of Water offre au joueur la possibilité de jouer l’une des 10 chroniques différents basées sur les premiers livres de la série de BD.

L’un des joueurs prend le rôle du “méchant” alors que de 1 à 4 autres joueurs prennent le rôle des héros. Le jeu offre une agréable réflexion, demandant une planification minutieuse des actions disponible dans votre deck personnel. Vous finirez dans tous les cas à devoir prendre une la difficile décision de moment le plus opportune auquel sacrifier votre meilleure carte.

L’une des parties les plus innovante du jeu est une partie qui ne veut habituellement même pas une évocation, le mécanisme de calcul de score. En cours, l’entièreté du jeu et des choix effectué influence un ensemble de but distinct qui permettent de se rendre compte quand le Rideau tombe que personne n’est jamais totalement victorieux. Ce mécanisme innovant à bien sur été réintroduit dans Okko Chronicles : The earth cycle, je vous-en dis plus, plus loin. !

 

Okko Chronicles, le matériel

Comme pour la plus part des campagne de Kickstarter, tout n’est pas encore prêt au commencement. Pour le test du Cycle de la Terre (le KS qui nous arrive) les minis n’étaient pas encore prêtes. Néanmoins on peut s’attendre de la part de Red Joker à la même qualités pour ces éléments que lors de la campagne KS précédente et que pour les minis du Cycle de l’eau.

Vous comprendrez également que sur les images qui suivent les minis visibles sont celle du cycle de l’eau, bien que n’étant pas les bonnes, cela semblait correcte d’utiliser celles-ci et pas celle d’un autre jeu.

Du coup regardons ces miniatures. D’une certaine manière et à première vue , Okko le cycle de la terre est assez similaire aux Zombicide. Si je le décrivais aussi mal que “Vous savez ce jeu où vous combattez des hordes de morts-vivants avec des armes”, je suppose que vous serez d’accord … mais laissez moi vous le dire, les Okko chronicles sont supérieurs de bien des manières. Ce inclus le matériel, il est clair en regardant les dés et les miniatures que la qualité à prévalu sur la quantité.

Les cartes sont bien finies et il n’y a pas besoin de demander is leur style cole avec la BD, elles ont été dessinées par la même personne :).

Pour les intéressés, voici également l’insert (assez bien fait) du cycle de l’eau.

Earth cycle

Là-où le cycle de l’eau tient plus de la mission de récupération ou d’élimination des démons, le cycle de la terre demande aux joueurs de tenir un point.

Dans Okko Chronicles : le cycle de la terre, vous vous battrez ensemble contre les morts-vivants en équipe de un à quatre héros.

Plus encore, ce jeu place vraiment un grand A dans Asymétrique. Dans le cycle de la terre, les héros tentent d’acomplir un but propre au scénario tout en défendant le château contre deux menaces, l’armée des morts qui attaque le château sans relâche et Black Tiger, un ninja renégat qui ne désire que la perte d’Okko et de ses compagnons. La première menace est une bonne quantité de zombies renforcée à chaque round mais prédictible. Néanmoins les soldats japonnais d’un autre âge font bon usage de leur ninjutsu et sont capable de créé des leurres. Ceux-ci introduisent une incertitude concernant l’origine de la menace la plus pressante.

Black Tiger, lui, est joué par un vrai joueur … ou pas.  Cette simple possibilité grisante permet de choisir de jouer de manière semi-coopérative, les un contre les autres, ou entièrement coopérative, tous contre les automas.  Et c’est chouette !  La seul chose qui resterait a développer serait la possibilité de jouer Black Tigger contre en solo contre un automa des héros. Peut-être est-ce là une idée pour un Stretch Goal de la campagne ? Qui sait …

Le jeu se déroule comme une série de round au nombre maximal prédéfini. Lors de chaque round une vague de morts est générée et les joueurs prévoient leurs action parmi diverse possibilités, se déplacer, attaquer, invoquer ou interagir avec l’environnement.  La carte possède une division particulièrement intéressante, la carte est divisée en zone possédant chacune un nombre de places limitées pour les zombies et/ou les joueurs.  Il s’agit d’une manière très intelligente de limiter la quantité de zombies dans une pièce, encore une fois privilégiant la qualité à la quantité.  Remarquez également que les emplacement sont marqués d’une couleur qui les identifies comme permettant l’utilisation d’objets ou encore de tirer à travers les barricades du fort par les fenêtres.

Plus tard lors de l’avancement de la partie, Black Tiger, le ninja renégat joué ou automatisé révélera sa forme monstrueuse, laissant les héros avec la décision difficile de le combattre délaissant leurs autres objectifs ou de le laisser s’enfuir en préférant défendre le château à tout pris.

La stratégie et les décision de groupe sont au centre du gameplay et il n’est pas aisé d’identifier une stratégie optimale, notamment grâce au éléments laissé au hasard et au caractère semi-coopératif, l’un des ennemis étant une vrai personne. Faut-il choisir de rester ensemble pour faire face à Black Tiger ou se séparer pour défendre les 4 coins du fort ? Veut-il mieux tuer Black Tiger au risque de perdre le fort ou défendre le château de toute nos forces avec le risque de se faire poignarder dans le dos par le joueur ennemi ? Vous vous poserez ces questions … plus d’une fois !

De plus ces questions stratégiques sont liées à une mécanique importante et innovente du jeu : les conditions de victoires ! Laissez mois vous raconter l’histoire. Le but des samourai n’est pas simplement de combattre le mal dans toute ses formes mais également d’entrer dans la légende. Et c’est exactement se que reflètent les conditions de victoire, comment la bataille rentrera dans les livres d’histoire pour les siècles à venir. Et comme toute les bonnes histoires elle se compose du meilleur et du pire de nos héros, composée de but personnel tout comme de but globaux comme « avez vous tenu le château ou est-il tombé au mort ? » ou encore « Avez vous battu Black Tiger ou l’avez vous laissez fuir ? ». Bien sur ces buts prennent plus de place dans l’histoire et valent dès lors plus de points mais je dois dire que cette manière de compter les points est l’une des meilleures que j’ai vue !

 

Materiel

/!\ les dés et miniatures ci dessous proviennent du cycle de l’eau, le cycle de la terre étant toujours un travail en cours (WIP – Work In progress), néanmoins la même qualité est attendue.

Les Graphismes

Je n’étais même pas sur d’inclure un paragraphe pour en parler, étant donnés que tous les éléments graphiques ont été dessiné par l’auteur et dessinateur des BD Okko. Ce qui seul, annonce dékà ne grande qualité et une totale cohérence vis à vis de la BD pour la direction artistique, la palette de couleur et les tuiles du jeu.

Les Cartes et punch boards

Bonne épaisseur, facile à dépuncher sans aucune difficulté, ne se dégradant pas lors de leur utilisation, rien de spéciale à redire.

Les Miniatures

Voilà qui est un peu plus compliqué, encore une fois parce que nous parlonsici d’un groupe de héro qui combatte des hordes de zombies en plastique, l’esprit à tôt fait de faire la comparaison avec une autre franchise connue. Et si c’est la quantité qui vous intéresse vous serez peut-être légèrement déçu, bien que pas en reste, la quantité de plastique a l’air inférieure à celle d’une boite Zombicide. Je n’ai pas compter mais je pense que c’est inutile, après tout pour ce genre de chose c’est le sentiment qui l’emporte. Par contre les miniatures sont bien plus qualitatives que celles de Zombicide, soit-ce la première ou la deuxième génération.

Et je maintiens mon jugement, au total, c’est préférable ! Je préfère voir « plein de belles miniatures » sur ma table que « beaucoup trop de miniature correctes » qui rendent le plateau impossible à gérer correctement lors des mouvement de chaque round, une fois n’est pas coutume la qualité sur la quantité. Ce qui permet également de ne pas avoir à trouver de méthode créative pour fourrer ces 15 zombies dans cette toute petite buanderie !

Les dés

Je pense que je suis un grand enfant, mais je dois dire que j’aime les dés propres à un jeu, cette idée de ne pas devoir retenir ou se référer à une table pour savoir quel est l’effet d’avoir jetté un double 6. J’aime le fait qu’on puisse simplement lire « Ki » sur le dé. Concernant leur taille et poids, ils sont assez standard et la différence en forme et couleur permet de facilement les distinguer les uns des autres.

Regard en arrière sur la campagne du cycle de l’eau

En regardant la campagne de Okko, voici le genre de choses auquels s’attendre. Plus de scénario, définitivement, le jeu de base est fourni avec 10 scénarios, un Strectch Goal introduira certainement plus de scénario de manière gratuite, sans doute sans même les restreindre en KS Exclu.

Plus de perso jouable ? Sans aucun doute un des Stretch goal débloquera un personnage supplémentaire qui pourra être vendu séparément par après. A ce stade c’est le béa-ba de Kickstarter pour ce type de jeu et les companies qui savent comment mener ces campagnes, ce que Red Joker à déjà prouvé par le passé.

Des ennemis exclusif ? Sans doute, ce là pourait être dans une boite de scénario gratuite ou à acheter en supplément (si pas les deux).

Une boite complète d’extension à acheter en supplément ? Bien sur, une fois encore, Red Joker n’en est pas à son premier rodeo. Offrir ce genre de contenu est devenu normal pour les campagne de cet ampleur.

Du coup j’achète quoi ?

Ça dépend, et oui une bonne réponse de bretton. Ça dépend du type de jeu que vous aimez bien sur, mais je suppose que si vous e êtes arrivez à lire cet article jusqu’ici il s’agit plus de vérifier vos convictions que de déterminer le genre de jeu qui vous convient.

Si vous êtes fans de zombies et de plastique de toute sorte comme bien des campagnes KS de ces dernières années vous ne serez pas déçu, je vous conseille alors d’aller all-i, et ce pour deux raisons, d’une part je n’ai pas de doute, il s’agit d’un bon jeu, d’autre part si vous ne prenez pas tout, le risque existe que vous n’aillez pas assez de minis pour satisfaire votre appétit.

Si vous êtes un fan invétéré de la BD et que vous vous demandez si ce jeu en veut la peine et est au minimum « jouable », et bien il en va de même, je peux vous garantir que le jeu est bien plus que jouable .

Si vous êtes intéressé par ce type de jeu pour la première fois, cette idée de bagarre avec des zombies et des miniatures en tour par tour, je vous conseille de l’acheter via KS mais de ne prendre que la « Core Box » avec les Stretch goals. Si vous voulez rajouter quelque chose au deal, préféré un « héro add-on » à une boite complète de scénario. Vous aurez ce que vous désirez et pourrez tester le genre avec la meilleure série disponible du genre.

Il me reste quand même une catégorie à détailler, si vous adorez les jeux bien asymétrique et tuer des zombies japonnais mais que les miniatures ne vous font ni chaud, ni froid, abstenez vous. Si vous le comparez à d’autres très bon jeu sans miniature et si vous n’êtes pas capable d’apprécier le travaille réalisé sur ces miniatures en particulier, cela paraît beaucoup trop cher et vous serez plus heureux en dépensant votre argent sur un autre jeu avec plus de carton et moins de plastique.

/!\ : Je n’ai pas eu l’occasion de tester le mode solo et ne peux dès lors ni recommander ni déconseiller le jeu pour ce but particulier.

 

Un dernier bravo

Bien que je ne l’ai pas terst, je pense qu’il s’agit d’une belle progression dans le monde ludique que les développeur intègrent le mode Solo comme un élément de la boite de base. Le fait que cette pratique deviennen « normale » me ravit. Du coup merci à toute l’équippe du développement.

After reading QuelqunQui‘s review, if this sounds like a game for you at the time of this posting Okko Chronicles : Cycle of Earth will be live on KICKSTARTER starting Tue, March 22 2022. Check it out and back it HERE.
Find out more at BGG.
Did you back it based on our review? Please comment below letting us know!
 

 

Do you find that you’re missing too many reviews as we drop them? Provide your name and email below and we’ll keep you in the know of what we reviewed that week as well as other hot news!!!!!





Marketing permission: I give my consent to to be in touch with me via email using the information I have provided in this form for the purpose of news, updates and marketing.What to expect: If you wish to withdraw your consent and stop hearing from us, simply click the unsubscribe link at the bottom of every email we send or contact us at gettinggeekywithgamerleaf@gmail.com. We value and respect your personal data and privacy. To view our privacy policy, please visit our website. By submitting this form, you agree that we may process your information in accordance with these terms.




Check out Okko Chronicles : Cycle of Earth and The Red Joker on:

            
 


 

 

 

 

 

QuelqunQui- Reviewer

QuelqunQui (literally Someone who in French) is an eclectic who can’t stop doing more than one thing at a time..  Quelqunqui is a harpsichordist and gamer at heart that doesn’t abide by rules he doesn’t believe in.  When not playing he’s traveling the world for the Belgian Air force.

See QuelqunQui‘s reviews HERE.

 

Never Miss Everything Board Game posts again! Get them in your inbox:

Leave a Reply

Your email address will not be published.